Monday, July 17, 2006

A la decouverte des fermiers de famille


plantation manuelle de crucifères aux champs de la ferme Cadet-Roussel

Lorsqu’en 1995, les militants d’Équiterre approchaient la ferme Cadet-Roussel en Montérégie pour offrir des paniers aux citoyens de Montréal, l’idée semblait farfelue et pourtant, la graine a germé. Signe que la célèbre phrase de Margaret Mead continue d’être vraie Ne pensez jamais qu’un petit groupe de citoyens sérieux et résolus ne puisse changer le monde ; c’est en effet la seule chose qui ait jamais fait changer le monde. »


Jeune agriculteur en stage à la ferme Cadet-Roussel portant des grelinettes, un outil agricole peu utilisé mais bien pratique.

Chaque année, le réseau intègre de jeunes agriculteurs qui ont choisi l’ASC comme mode de mise en marché parce que la formule permet de démarrer à petite échelle et elle offre une sécurité financière via le commerce direct et le paiement d’avance des partenaires. Un soutien qui revêt une importance cruciale. Entre 1996 et 2001, le nombre d'agriculteurs âgés de 35 ans et moins a chuté de près de 40 % au pays.




La fermière inspecte minutieusement ses champs au Vallon des Sources

Les fermes du réseau d’ASC mettent en application les règles prescrites par la Loi sur les appellations réservées qui encadre l’appellation «biologique». Ceci implique la tenue de registres sur la régie des opérations au champ, sur les intrants achetés et toute la gestion de la ferme. De plus, les fermes reçoivent annuellement la visite d’un inspecteur d’un organisme de certification indépendant. Ce fastidieux processus se fait aux frais de la ferme.


opération manuelle de transplantation à la ferme Cadet-Roussel

Une grande partie des coûts de production des fermes en ASC se situe au niveau de la main d’œuvre. En effet, plusieurs tâches doivent s’effectuer manuellement étant donné la diversité des cultures. Au Québec, la main d’œuvre qualifiée est rare, ce qui entraîne un obstacle à la croissance de certaines fermes.


l’arrosage des plantules en serre au Vallon des Sources

C’est en mars que la production des plants de légumes démarre à la ferme. En fonction du nombre de partenaires visés pour l’été, les agriculteurs sèment un nombre bien supérieur de plants pour s’assurer de bons résultats sachant qu’entre les semis et les récoltes, des facteurs favorables ou défavorables viendront influencer les rendements. C’est dans cette optique que la ferme et ses partenaires partageront les risques et les bénéfices de la saison à venir.


récolte de carottes à la ferme Cadet-Roussel

Saviez-vous que certaines fermes approvisionnent une dizaine de familles alors que d’autres ont choisi d’en nourrir 400 par semaine ? Chez nos voisins du Sud, on voit certaines fermes produire pour 1000 familles ! Ceci explique que le niveau de mécanisation varie d’une ferme à l’autre en fonction des surfaces en culture. Par exemple, pour fournir 400 familles, la ferme Campanipol sèmera presqu’un acre en carottes. L’équivalent de la moitié d’un terrain de soccer.

Réf : 1 acre : 4046 m2
1 terrain soccer : 6000
3 acres = 2 terrains de soccer


Montage des paniers d’hiver en famille à la ferme Cadet-Roussel

En achetant local, vous contribuez à la diminution des gaz à effet de serre. Saviez-vous qu’en moyenne, nos aliments ont parcouru 2600 km entre leur lieu de production et votre assiette ?


pause bien méritée au Vallon des Sources

Bucolique l’agriculture biologique ? Pour plusieurs agriculteurs et agricultrices, prendre le temps, profiter de la beauté, écouter le chant des oiseaux sont des «bénéfices marginaux» qui font partie du quotidien. Le travail de la terre permet un lien intime avec la nature, source de Vie.


récoltes de choux au Vallon des Sources

Afin de pouvoir garnir vos paniers de légumes (souvent entre 6 et 12 variétés par semaine), vos «fermiers de famille» planifient l’ensemble de la production en début de saison allat des quantités de semences requises jusqu’aux dates prévues de récoltes. Également, ils doivent prendre en considération les besoins de chaque culture, les associations bénéfiques entre les légumes et les rotations, un défi qu’ils relèvent de main de maître !

l’entreposage des légumes au Vallon des Sources

Anciennement, avec les légumes de conservation que l’on gardait dans les caveaux, les gens mangeaient local toute l’année. Certaines fermes ont repris l’idée et offrent leurs légumes via les paniers ASC durant l’hiver. Les paniers sont garnis de carottes, de panais, d’oignons, de courges, de poireaux, de rutabagas, de betteraves, d’endives, de choux, d’haricots secs et parfois, de produits transformés à la ferme.


récolte de tomates au Vallon des Sources

Face au défi de la production diversifiée, vos fermiers de famille doivent faire preuve d’ingéniosité. Leur créativité leur permet de gagner en productivité, ce qui est un élément crucial pour la rentabilité de la ferme. Laissez-vous impressionner lors d’une visite à la ferme par la machinerie de champ, les équipements de récoltes, d’entreposage, de lavage et de montage que les agriculteurs ont adapté à leurs besoins !


Jean Roussel lors de la traite matinale à la ferme Cadet-Roussel

Les méthodes de travail traditionnelles sont de plus en plus rares. Ceux qui s’y adonnent ne sont pas souvent pris au sérieux. Pourtant, ils portent un savoir d’une valeur inestimable qui nous relie à toutes les familles québécoises qui ont peuplé notre ruralité. Saviez-vous qu’au Québec, le nombre de fermes est passé de 140 000 à 30 000 en 50 ans et que l’on continue aujourd’hui de perdre deux fermes par jour?


Deux jeunes stagiaires affairés aux récoltes automnales au Verger aux Quatre-Vents

Les fermes maraîchères diversifiées sont des milieux riches en biodiversité. Non seulement on y cultive jusqu’à une trentaine de variétés de légumes, mais on y retrouve plusieurs autres espèces végétales et animales grâce au fait que les pesticides ne sont pas utilisés. Certaines protégeront même des habitats tels les marais, les étangs, les boisés. Saviez-vous que selon une étude britannique, les champs biologiques contenait 32 % plus d’oiseaux et 35% de plus de chauve-souris que les champs conventionnels ?


Journée porte-ouverte où les enfants sont accueillis à bras ouverts à la ferme Cadet-Roussel.

Être partenaire d’une ferme en Agriculture soutenue par la communauté ouvre la porte à une implication plus grande que le simple fait d’aller chercher son panier. Des journées de travail, de récoltes ou des festivités sont organisés ponctuellement, ce qui permet de mettre la main à la pâte ou d’en apprendre davantage. Pour ceux qui n’ont pas de famille en campagne, comme il était fréquent auparavant, c’est un véritable prévilège !


récoltes d’haricots pour faire des semences au Vallon des Sources

Les fermes biologiques doivent utiliser en priorité des semences biologiques et exemptes d’organismes génétiquement modifiés. Certaines utilisent des graines dites « à pollinisation libre », ce qui leur permet de les récolter pour les semer à nouveau le printemps suivant. Les paniers sont parfois garnis de différentes variétés d’un même légume. Vous risquez en effet de goûter à des tomates de variétés anciennes telles que la tigrée, la noire, etc… Tout un monde de saveurs et de couleurs à découvrir !


récoltes matinales au Vallon des Sources

C’est à l’aube que les récoltes débutent les jours de livraison de paniers. Les agriculteurs choisissent les légumes qui les garniront en évaluant ce qui est prêt à être récolté. Fraîcheur, bon goût et surprises sont au rendez-vous ! L’ASC nous enseigne donc à manger de saison et à découvrir le rythme de croissance des légumes propre à sa région.


désherbage à la main de la laitue a la ferme Cadet Rousel

Les agriculteurs biologiques n’utilisent pas d’herbicides pour le contrôle des «mauvaises herbes». Le travail mécanique ou manuel est donc privilégié, ce qui requiert un travail assidu. Au Québec, la majorité des cours d’eau et des nappes phréatiques, situées en milieu agricole intensif, sont contaminés à des niveaux variables par des résidus de pesticides ou des dérivés de fumier.


récolte de céleri-rave en temps pluvieux à la ferme Cadet-Roussel

Être agriculteur, c’est avant tout une vocation. En fait, les agriculteurs travaillent de longues heures, et ce, beau temps, mauvais temps. L’ardeur que ce métier requiert pourrait expliquer la popularité décroissante du métier auprès des jeunes aujourd’hui. Il est pourtant si valorisant de nourrir un groupe de gens de façon saine et de tisser des liens avec ceux-ci !


Journée de récoltes à la ferme Cadet-Roussel, à Mont St-Grégoire

En agriculture biologique, le principe de base est de nourrir le sol parce que c’est lui, qui, en retour, nourrit les plantes. On utilise des pratiques telles l’enfouissement de cultures dédiées à enrichir le sol et l’application de compost ou l’implantation de haies brise-vent. Saviez-vous que la planète a perdu près du tiers des sols arables depuis 1960 notamment par l’érosion ?


Cochon sur la ferme Cadet Roussel

Les normes entourant l’élevage sont strictes. En gros, les animaux doivent avoir accès à l’extérieur, doivent être nourris de moulées biologiques exemptes de farines carnées et d’antibiotiques et les installations doivent respecter leur bien-être. Toutes ces raisons font en sorte que la viande biologique est plus dispendieuse mais combien plus goûteuse ! De plus, ces élevages respectent les normes environnementales.

12 Comments:

Anonymous Annick de Bellefeuille said...

Quelles beau site! L'avez-vous en Anglais pour mes amis Americains?

1:23 PM  
Anonymous Anonymous said...

Superbes photos ! Agriculteurs, continuez votre beau travail!

Je suis absolument convaincue que de soutenir les agriculteurs de chez nous peut faire une grande différence.

Gabrielle

10:51 AM  
Anonymous Nicole said...

J'adore les 2 petits cochons !

Nicole

6:22 PM  
Blogger Carol said...

Bonjour,
Je demeure moi à St-Roch-de-L'Achigan j'ai moi même un petit potager bio je fais pousser quelques légumes bio avec semences comme de raison bio. J'aimerais en connaître plus sur la façon de faire. Si je pouvais aller donner un coup de main à un fermier (bio) près de chez moi, lui pour son savoir et moi je pourrais les aider. J'attends votre réponse
Merci
Carol

9:13 AM  
Blogger Nathalie Robitaille said...

This comment has been removed by the author.

4:01 PM  
Blogger Nathalie Robitaille said...

De superbes photos !

Ça donne le goût à la terre !
Merci de prendre soin de notre santé et de celle de notre planète.

4:03 PM  
Anonymous Anonymous said...

Everything is very open with a precise description of the issues.

It was definitely informative. Your site is useful.
Thanks for sharing!

My blog post ... Hosting Reviews
Have a look at my web page : Bluehost Reviews

6:10 AM  
Anonymous Anonymous said...

I'm really loving the theme/design of your web site. Do you ever run into any web browser compatibility issues? A number of my blog visitors have complained about my blog not working correctly in Explorer but looks great in Safari. Do you have any ideas to help fix this problem?

Here is my page :: Hosting Ratings

11:00 AM  
Anonymous Anonymous said...

Hi there, just wanted to say, I enjoyed this post. It was practical.
Keep on posting!

My site :: Vexxhost Testimonials

3:25 PM  
Anonymous Anonymous said...

There's certainly a great deal to find out about this issue. I like all the points you've made.


Feel free to visit my homepage; vexxhostreview.tumblr.com

1:45 AM  
Anonymous Anonymous said...

Hi it's me, I am also visiting this website regularly, this web site is really nice and the users are truly sharing good thoughts.

Feel free to visit my web site ... dedicated server hosting price comparison

12:59 AM  
Anonymous Anonymous said...

Hello there! Do you know if they make any plugins to help with Search
Engine Optimization? I'm trying to get my blog to rank for some targeted keywords but I'm
not seeing very good gains. If you know of any please share.
Thank you!

My site - JustHost Testimonials

2:44 PM  

Post a Comment

<< Home